Allomusic

Sélection de la rédac' - 13/12/2010

13/12/10 - 06:37



Rohff - “La Cuenta


Par Camille Hispard

On y est enfin, Rhoff sort son nouvel album “La Cuenta”! (l’addition en espagnol) Et effectivement, on en fait les frais. Un beat électronique accompagne en permanence un Rhoff décevant qui semble se reposer sur ses acquis. On aimerait retrouver le flow agressif et percutant des débuts, mais la production des morceaux est vraiment pauvre et peine instrumentalement. On a l’impression que le rappeur de Vitry mélange un peu trop les termes clubbing et bling bling avec son rap qui avait pourtant une vraie couleur auparavant. Où est passé le Rhoff de “La Fierté des Notres” (2004) qui nous avait étonné par son agilité à dégainer les mots sur de belles prods bien travaillées ? Celui qui disait “jamais dans la mode, toujours se démarquer des autres” semble s’être perdu dans un style trop skyrockien... Même si l’on retrouve parfois sur certains titres comme Rien à Prouver sa niaque, on reste sur notre faim. On sait que Rhoff est capable de beaucoup mieux avec beaucoup moins de fioritures.

Sortie : le 10 décembre 2010, chez EMI Music France

"100 tubes - Dancefloor FG"


Par Marie Montaron

Pour célébrer les fêtes de fin d'années avec les meilleurs hits dance-floors de cette décennie, je vous ai trouvé la perle en matière d'albums : la compilation "100 tubes - Dancefloor FG". Cinq albums, cent titres clubs qui vous feront danser tout au long de la nuit de la Saint-Sylvestre. Des Black Eyed Peas à David Guetta, en passant par Benny Benassi et Sophie Ellis Bextor, ou encore Rihanna et Starsailor, les plus gros hits -club des années 2000 se trouvent sur cette compilation à prix mini. Cinq albums en un ? Idéal pour terminer la décennie en beauté et se remémorer tous ses plus beaux souvenirs. Et tant pis si le réveillon n’est que dans quinze jours. Il faut se préparer...

LE titre des années 2000 ? Satisfaction de Benny Benassi ! Non, The Drill bien sûr... Non, Love don't let me go de David Guetta, assurément ! Ah non, le duo Salif Keita - Martin Solveig, sans aucun doute !

Finalement, aucun. Je les choisis tous.

Sorti le 13 décembre, chez Universal Music France


"This Is The Sound Of... 2010"

Par Amandine Fillion


Qu'on soit à la recherche d'un cadeau de Noël ou de la compilation parfaite pour mettre l'ambiance lors du réveillon, les meilleures chansons de l'année sont toujours les bienvenue. C'est ce que nous propose l'album "This Is The Sound Of... 2010" regroupant une sélection efficace des titres marquant de 2010. Ainsi, on pourra danser à nouveau sur Stromae, Lady Gaga ou Taio Cruz. Si on se sent d'humeur plus rock, on écoutera Amy Mac Donald, Scissor Sisters ou encore Florence and the Machines. On pourra passer Boyzone pour un slow histoire de conclure en fin de soirée. Enfin on se laissera emporter par nos titres coups de coeur... pour ma part, il s'agit de Wavin'flag de K'NAAN et Fireflies de Owl City.
Une compilation pour tous les goûts, à avoir dans sa cdthèque pour une soirée réussie !

Sortie le 13 décembre, chez Universal Music

Tokio Hotel - « Best-of »


Par Antony Milanesi

Si vous avez connu une fan inconditionnelle de la bande des jumeaux Kaulitz, à savoir Bill le drag queen et Tom le guitare-hero roots, vous savez alors qu'elle est, et sera toujours, prête à tout pour acquérir le nouvel album, le DVD live ou même ce premier « Best of » de Tokio Hotel, « le » groupe de rêve dont elle affiche sans gênes aucunes les brumeux posters sur les murs de son salon. Sans doute se justifiera t-elle en vous disant qu'il contient deux titres inédits, dont le très novateur Hurricane and Suns où la voix habituellement jeune et débraillée de Bill se fait plus grave et maitrisée que jamais. Ce cadeau de noël est quoiqu'il en soit un bilan nécessaire pour le groupe aux sept millions d'albums vendus, et un mauvais signe pour votre connaissance fan de. Car cette compilation semble confirmer ce qu’on préssentait : les Tokio Hotel ne passeront pas l’hiver.

Sortie le 13 décembre 2010, chez Universal Music

Daniel Balavoine - "Sans Frontières (Edition 25è anniversaire)"


Par Audrey Gosseaume


Après les 30 ans de la mort de John Lennon, voici les 25 ans de la disparition de Daniel Balavoine, funeste anniversaire qui aura lieu le 14 janvier prochain. Pour l'occasion, Barclay (sa maison de disque d'origine) réédite Sans Frontières (Edition 25ème anniversaire), double CD Best-of pour retrouver l'essence de Daniel Balavoine : avec les incontournables Mon fils, ma bataille, Le Chanteur, Dieu que c'est beau, Tous les cris les S.O.S, Je ne suis pas un Héros et quelques pépites plus rares Elu Par Les Boeufs, Poisson dans la Cage (oui à l'époque on avait le goût du bon titre)... 32 morceaux et (presque) autant de tubes !

On réalise une fois de plus que Daniel Balavoine a vraiment marqué son temps et gravé ses chansons dans notre inconscient culturel collectif. On se replonge avec délectation dans ses mélodies et on apprécie la qualité des textes qui n'ont pas pris une ride vingt-cinq ans après.

Sortie : le 13/12/2010 chez Barclay/Universal


Diddy - Dirty Money - "Last Train To Paris"

Par Laurent Bechetoille

Entre autre hobbies, outre ses changements de nom insignifiants, il arrive à Diddy de faire des albums. "Last Train to Paris" est le dernier projet du petit génie du featuring et peut s’enorgueillir, une fois de plus, d’une liste de guest aussi chargée que le compte en banque de l’intéressé (Usher, Rick Ross, Lil’ Wayne , T.I., ...). Tout comme son compère Will.I.Am, qui vient de découvrir la house (Merci David Guetta) et se vante d’avoir inventé le son de demain, Diddy  invente la Train Music et s’auto-proclame précurseur en matière d’anticipation sonore.

Pour ce "Last Train to Paris", Diddy va au-delà de la simple ribambelle d’apparitions et partage le crédit de l’album avec Dirty Money, à savoir un duo composé des chanteuses Kalenna Harper et Dawn Richard. Et bien lui en a pris. Les chanteuses trustent l’album de leurs voix puissantes et parviennent à faire oublier que Diddy n’a plus vraiment rappé depuis qu’il ne tourne plus avec Bad Boy. Alors mauvais album ? Et bien pas du tout. La Train Music s’avère être une forme de hip-hop-r’n’b hyper dansant, autant chantée que rappée. Et si Diddy s’efface au profit de ses invités c’est pour mieux tenir ses promesses et fournir l’un des albums les plus aboutis de sa carrière; un wagon de single paré à envahir les clubs du monde entier. Embarquement immédiat.

Sortie : 13 décembre 2010, chez Bad Boy/Interscope.

Voir toute l'actualité