Allomusic

Les enfants de Bob Marley

10/05/11 - 20:00

Bob MarleyLes contempteurs du reggae vous diront que le genre est produit par des Jamacains fainants envaps par une marijuana d'excellente qualit, et tellement rebelles qu'ils jouent toujours entre deux temps. ceux-l, on rpondra que cette musique traditionnelle est dfendue tout autour du monde, comme en tmoigne les No-Zlandais de Fat Freddy's Drop ou de Katchafire, les Californiens de Groundation, les vtrans anglais de Steel Pulse, ou les Franais (lire Cher Riddim de notre France).

Quant la nonchalance des artistes, jugeons sur pice, au hasard : (roulements d'akete) Bob Marley. Dix albums studio officiels entre 1972 et 1980. Onze enfants reconnus dans la mme priode (dix de sa conception). La vitalit du chanteur de reggae n'est plus prouver. Et le fruit de ses crations, artistiques et biologiques, continuent de rendre justice ce patrimoine remarquable, trente ans aprs la mort de l'icne.


La fratrie Marley s'est trs vite impose dans le monde musical. Cedella, Sharon, Stephen et Ziggy forment en 1979 Ziggy Marley and the Melody Makers. Tous les quatre partagent une maman, Rita, ainsi qu'un amour lgitime du reggae. On pourrait qualifier cette partie de la dynastie comme le courant lgitimiste : Ziggy est, depuis la mort de son pre, une sorte d'excuteur testamentaire. Rien d'tonnant ce que ses mots ornent le site internet ddi son vieux.

Par ressemblance vocale, par le souci qu'il a eu de vhiculer le message familial, par la russite remarquable de ses albums, multi-prims, Ziggy a vu son capital culturel fructifier. Il a rcemment diversifi ses travaux, avec la parution de Marijuanaman, un comic-book au titre prometteur, ralis avec l'aide de Joe Casey et de Jim Mahfood.


[http://www.youtube.com/watch?v=yx-ADZrB4UE]


Son frre Stephen demeure lui aussi un dauphin loin de slalomer entre les pas de son pre. Ses featurings pour des artistes comme Erykah Badu, Eve ou Buju Banton ont dmontr la proximit de sa tessiture avec celle de son gniteur. C'est d'ailleurs avec une reprise de No Woman No Cry par les Fugees que son talent a clat au grand jour. ( noter que la chanteuse des Fugees, Lauryn Hill, a partag la vie de Rohan Marley, autre fils de vous-devinez-qui, un ancien footballeur devenu responsable de la marque de caf familiale, Marley Coffee.) Stephen est dsormais un producteur assez demand, notamment par ses frres...


[http://www.youtube.com/watch?v=uDga9_WXmk4]


Dans la famille Marley, passons maintenant aux enfants de Bob avec d'autres femmes que Rita. Les orlanistes. Impliqu avec ses ans dans le projet Ghetto Youths Crew (un label destin aux jeunes artistes jamacains en mal de promotion), Julian a galement perc dans la musique, grce des albums aux ambiances diversifies, mariant le reggae la pop ou des rythmes traditionnels.


[http://www.youtube.com/watch?v=D2IRuVJTtRQ]


De nos jours, c'est un autre cadet qui revient souvent dans l'actualit : Damian, proche de Stephen, de Ziggy et de Julian, mais galement l'un des grands noms du dancehall contemporain. Pratiquant fort volontiers la fusion du reggae et du rap, l'artiste s'est trouv un "frangin" de plus en la personne de Nas, avec qui il a accompli l'inspir Road to Zion puis l'album "Distant relatives". Sa voix raille et son flow caractristique l'ont certes loign du reggae one-drop, mais l'originalit du son et ses textes engags lui permettent de retrouver sinon la loi du genre, l'esprit de celle-ci.


[http://www.youtube.com/watch?v=2ExoaDv6uTM]


Le rgne de la fratrie Marley est sans partage. On dirait que la catgorie du meilleur album reggae des Grammy Awards a t cre pour elle : le groupe Ziggy and The Melody Makers en a gagn trois (1989, 1990, 1998), Ziggy tout seul en a gagn un, Damian et Stephen deux chacun, soit huit victoires familiales, soit un tiers des rcompenses depuis la cration du prix...


Quand tout semblait rose au royaume Marley, et alors que l'on s'apprtait appeler Stphane Bern pour saisir par l'image cette magnifique saga familiale, on s'aperoit que le conte pourrait tout aussi bien tre narr par Lars Von Trier. Entre le business et les intrigues de branche, la dynastie a aussi sa zone d'ombre.

Le merchandising autour de Bob Marley appartient notamment Rohan et Cedella, et se dcline en de nombreux produits drivs, du plus lgitime au plus douteux. Tout cela avec la bndiction de la rgente Rita, bien dcide voir se prenniser la franchise. Entre Courtney Love, Yoko Ono et Rita Marley, le veuvage n'est vraiment pas un sacerdoce, tant l'on s'expose en cet emploi de viles critiques de sa probit. 


Ky-Mani MarleySur le plan humain, le cas de Ky-Mani Marley, l'un des derniers enfants reconnus de Bob, reste l'un des plus intriguants. Si le garon n'a pas hsit reprendre son pre sur album, puis mener une carrire d'acteur, sa dernire livraison en date est sortie en librairie ! Intitul Dear Dad, ce tmoignage entend raconter "l'histoire secrte et controverse" de la famille Marley. Longtemps mis au ban des autres rejetons, Ky-Mani a souffert du ressentiment de Rita l'gard des "btards" de Bob. Le chanteur veut faire comprendre qu'tre un "fils de" n'est pas non plus une sincure.

Il en va de la famille royale du reggae comme de toutes les familles recomposes, diront les observateurs les plus aviss des murs de notre poque. l'ombre de la gloire et du talent musical, il semble que Kingston adopte aussi des faux airs de Dallas.

Faut-il toujours couter les enfants prodigues ?


> Et vous, que retenez-vous de la carrire et des enfants de Bob Marley ? Venez en discuter dans le forum !

Voir toute l'actualité