Allomusic

Madonna, Nicki Minaj, Lady Gaga : faut-il vendre son âme au diable pour réussir ?

16/02/12 - 15:00

Nicki Minaj Grammy Awards 2012Ce n'est pas nouveau, créer la polémique et s'amuser à choquer est le meilleur moyen de réussir dans l'industrie musicale, et plus précisément dans le monde impitoyable des peoples. Comme Madonna, qui a décidé d'intituler son prochain album "MDNA" (habile jeu de mot combinant le nom de la chanteuse et la drogue MDMA).

La provocation, c'est d'ailleurs son principal argument de vente depuis que la Madone a tenté le Tout-Puissant en 1984 dans Like a Prayer. C'est sans surprise, donc, que ses jeunes disciples l'imitent, quitte à provoquer la colère divine, ou du moins celle de ses représentants. Agacer les autorités religieuses est devenue une close implicite dans le contrat de toute popstar avide de créer le buzz. Mais jusqu'où sont-elles prêtes à aller ?

 

[http://www.youtube.com/watch?v=ftXHKfbXeBM]

Le 5 février 2012, Madonna donnait une messe intitulée Give Me All Your Luvin' à la mi-temps du Super Bowl, en compagnie de ses apôtres M.I.A. et Nicki Minaj. Tout allait bien jusqu'à ce que M.I.A. présente son majeure à la caméra. Nicki Minaj s'est dite choquée du manque de respect de la bad girl à l'égard de Madonna qui prônait un divertissement de mi-temps fait d'amour et de paix.
Si la rappeuse a tenu à respecter à la lettre les commandements de la reine de la pop, elle ne s'est pas privée pour provoquer l'église catholique lors des Grammy Awards. Avant d'interpréter son nouveau single, Roman Holiday, dans une mise en scène mimant celle du film culte L'Exorciste, Nicki Minaj est apparue sur le tapis rouge vêtue d'un costume de nonne rouge signé Versace. Elle était également équipée d'un accessoire peu probable : un pape, toute dorure et mitre dehors.
Autant dire que l'anecdote n'a pas été perçue comme une caricature mais plus comme de la calomnie. Le président de la ligue catholique aux États-Unis, Bill Donohue, a jugé cette apparition "de mauvais goût et irrévérencieuse" avant d'ajouter : "Rien de tout cela n'était accidentel, tout a été approuvé par les organisateurs des Grammy Awards. Le fait que Nicki Minaj soit possédée reste une question ouverte, mais ce qu'on ne peut pas mettre en doute, c'est l'irresponsabilité de la Recording Academy [...] Jamais ils n'auraient laissé un artiste insulter le Judaisme ou l'Islam."

Nicki Minaj a-t-elle détrôné Lady Gaga en matière de provocation ? Non, la Mother Monster est juste passée au niveau supérieur. Après avoir chanté son amour pour Judas et être apparue décapitée dans un confessionnal géant, pour interpréter Marry the Night sur le plateau de X-Factor, Lady Gaga se livrerait à des rites sataniques.
Le personnel d'un hôtel dans lequel la star a séjourné rapporte qu’elle a laissé de grandes quantités de sang derrière elle, et se serait même probablement baigné dedans. La femme de chambre chargée de la suite de Lady Gaga n'hésite pas émettre l'hypothèse selon laquelle cette pratique s'inscrirait dans une cérémonie païenne à la gloire du malin.


[http://www.youtube.com/watch?v=D-5TNq0J3A8]

 

M.I.A., elle, ne choque pas qu'avec ses doigts. Avant chaque concert, la jeune femme exige la présence dans sa loge de trois jolies dames de compagnie âgées entre 20 et 25 ans. Ces demoiselles doivent également être capables d'assurer le show sur scène et de se déhancher aux côtés de M.I.A., le tout en burqa intégrale. Une lubie bien ancrée dans la tête de M.I.A., qui semble vouer un véritable culte au vêtement plus qu'à la religion musulmane. La rappeuse porte également la burqa dans son dernier clip, Bad Girls (réalisé par Romain Gavras), et s'en était déjà revêtue aux Scream Awards de 2010, créant une inévitable polémique.


[http://www.youtube.com/watch?v=3Yuqxl284cg]

Mais celle qui tend le plus à s'attirer les foudres divines, et ce bien malgré elle, c'est Katy Perry. Il ne faut pas oublié que la jeune femme qui s'est faite connaître avec un titre en faveur du libertinage lesbien (I Kissed a Girl) est la fille de deux pasteurs évangélistes. Sa célébrité et son mariage avec le comédien Russel Brand ont fait scandale dans sa famille. Dernièrement, ces deux-là ont surtout fait parler d'eux à cause de leur rupture. Évidemment, le divorce est vu d'un mauvais œil par la communauté évangéliste, mais les parents de la star ont pris celui-là pour une intervention divine.
Son divorce a peut-être réconcilié Katy Perry avec l'Église, mais a aussi contrarié une autre religion. Russel Brand étant converti au bouddhisme, le couple s'était marié en Inde (en 2010). Et la séparation des deux célébrités a fait grand bruit dans la communauté hindou qui considère le mariage comme un engagement sacré. En divorçant, Russell et Katy ont commis un acte grave vis-à-vis de la religion hindou.

Et dire que tout ça a commencé avec le succès mondial de Sœur Sourire qui chantait innocemment "Dominique-nique-nique" en dodelinant du chef... Si elle avait su. À moins que la tendance s'inverse, il faudra bientôt s'attendre à voir Rihanna et ses bouclettes reprendre Rabbi Jacob.

 

 

> Écouter gratuitement la musique de Madonna

> Écouter gratuitement la musique de Nicki Minaj

> Écouter gratuitement la musique de M.I.A.
> Écouter gratuitement la musique de Katy Perry

> Écouter gratuitement la musique de Rihanna

 

> S'abonner et profiter de toute la musique en illimité, en haute qualité, sans pub, sur son mobile...

 

Et vous, pensez-vous que les popstars d'aujourd'hui vont trop loin dans la provocation ?

Voir toute l'actualité